Collecter

Collecte des denrées

 

Il existe différents types de collecte au sein de la Banque Alimentaire.

 

 

 

  • Quotidiennement : la collecte (plus communément appelée la ramasse) auprès des Grandes et Moyennes Surfaces des produits ayant une date limite de consommation (DLC) trop courte. Cette ramasse peut s'effectuer grâce à des conventions signées avec les dirigeants des GMS. La Banque Alimentaire traite avec les 8 GMS suivantes : Carrefour ; Carrefour Market ; E. Leclerc ; E. Leclerc Drive ; Intermarché ; Monoprix ; Pat à Pain ; NOZ et Promocash

 

  • La collecte nationale a lieu une fois par an, le dernier week-end du mois de novembre.
    Les volontaires de la Banque Alimentaire ainsi que les bénévoles de chaque associations partenaires se répartissent pour couvrir l'ensemble des GMS du département afin de récolter les denrées, achetées et offertes par les clients.
    Il s'agit d'aliments de base qui amélioreront la distribution issue du FEAD.
    Les bénévoles des associations partenaires ainsi que ceux de la Banque Alimentaire couvrent l'ensemble des GMS du département, afin de collecter des denrées auprès des clients. Cette collecte représente chaque année environs 10% de nos besoins. Les collèges de Parsac, Chénérailles et Bénévent-l'Abbaye ont participé en 2015.
  • Un concert de solidarité a également été donné le 12 décembre 2015 à la salle des fêtes de Fresselines, organisée par les associations Du Pinard et des Arts et la p'Art-queterie.

 

  • Le Fonds Européen d'Aide aux plus Démunis (FEAD) est une aide de l'Union Européenne et fournit principalement des produits céréaliers et laitiers.
    C'est l'addition du PEAD (Programme Européen d'Aide aux plus démunis) et du PNAA (Plan National d'Aide Alimentaire).
    Il est effectif depuis le mois de mai sur l'attribution des denrées 2014. Le FEAD représente environ 34% de notre volume de distribution.

 

  • L'industrie agroalimentaire (IAA) est d'une grande aide : cette part de nos approvisionnements augmente régulièrement d'années en années et permet une diversification de l'offre alimentaire. En 2015, elle représente 31%.

 

  • Les échanges interbancaires : chaque Banque Alimentaire est intégrée dans une région. La Banque Alimentaire de la Creuse fait partie de la région centre ouest. Elle effectue ainsi de nombreux échanges.

Prochaine étape : le tri

Retour